Comment se défendre

Savoir réagir en cas d'agression

Les points vitaux en self-défense

Lorsqu’on est face à une situation d’agression, le but est de neutraliser l’adversaire rapidement.
Pour rendre chaque frappe efficace, il faut viser un point vital ou un point sensible du corps humain.
Une frappe sur un de ces points va provoquer une forte douleur, une diminution temporaire des sens de l’adversaire (vision, audition…), de son équilibre, de sa capacité à se déplacer ou à combattre.
Il existe beaucoup de points vitaux, cependant seulement une partie d’entre eux vont nous intéresser dans un cadre de self-defense, ils répondent aux critères suivants :

  • La frappe ne doit nécessiter peu de force
  • Ils doivent être facilement accessibles (même en hivers avec de gros blousons)
  • La zone vitale a frappée doit être suffisamment large pour ne pas nécessiter une grande précision (car cela augmente le risque d’échec)
  • La frappe ne doit nécessiter peu de force (elle peut être applicable par tout le monde)
  • Les frappes ne doivent pas provoquer des conséquences irréversibles sur le corps de l’adversaire : il s’agit de le neutraliser temporairement pour avoir le temps de fuir ou bien de le contrôler en attendant la police

Les points vitaux du visage

  • Les oreilles : une claque (main ouverte) sur l’oreille entraîne une perte d’équilibre et une douleur importante, l’adversaire est sonné
  • Les yeux : un doigt dans l’oeil entraîne une douleur importante, une difficulté de l’adversaire à se concentrer, et une perte temporaire de la vue
  • Le nez : un coup au niveau du nez avec la paume de la main est très douloureux, l’adversaire peut voir des étoiles et perdre connaissance quelques minutes
  • Les tempes : cela provoque une forte douleur
  • Le menton : un coup au menton peut provoquer un KO
  • La carotide : situé de chaque côté de la gorge, un coup sur cette partie neutralise temporairement l’adversaire puisque son cerveau devient moins irrigué en sang
  • L’arrière de la tête : au dessus de la nuque se situe le cervelet ; il gère le contrôle moteur et l’équilibre, un coup sur cette partie neutralise l’adversaire. Attention de ne pas frapper au niveau des cervicales.

Les points vitaux du buste

  • Le plexus solaire : il se situe entre la poitrine et le nombril, un coup bien placé à cet endroit bloque la respiration temporairement et provoque une forte douleur
  • Les côtes : les phalanges repliées, un coup sur les côtes est très douloureu
  • Les reins : un coup sur les reins provoque une très forte douleur, il faut y aller doucement pendant l’entraînement

Les points vitaux du bas du corps

  • Les testicules : partie extrêmement sensibles qui neutralise très facilement un adversaire. On peut frapper avec la main ouverte, le genou ou le pied.
  • Le genou : c’est une partie très sensible, un coup bien placé au niveau du genou fait perdre l’équilibre à l’adversaire, provoque une forte douleur et peut l’empêcher de se relever ou de marcher.
  • Les pieds : écraser un pied permet de contrôler le déplacement de l’adversaire tout en lui infligeant une forte douleur (cela est utile notamment lorsqu’il vous saisit en enroulant ses bras autour de votre corps)

Une vidéo sur les points vitaux

La vidéo suivante montre quelques points vitaux ainsi que les techniques de frappes associées.
Elle est réalisée par Charles Joussot, créateur du mouvement FISFO, une self-défense adaptée aux forces de l’ordre.